Pages

vendredi 20 juillet 2007

À UN ARTISTE DE LA RUE.


Les traits s’enchevêtrent se croisent et se décroisent dans des nuances de bleu de gris de rouge et de blanc. Bravo à toi l’artiste.

7 commentaires:

Ionard a dit…

Bonsoir
Que votre commentaire m'a touchée!
Mais c'est trop de compliments! vraiment...
juste ce que je fais je le fais avec le coeur!
A mon tour de vous dire que vos photos sont aussi très belles, vivantes... presqu'odorantes!
Et bravo à cet artiste des rues! Vous avez eu l'oeil qu'il faut! A bientôt
Dany

marouscka a dit…

Merci à vous. Mon commentaire était vraiment sincère.

Anonyme a dit…

Je vous prie de bien vouloir m'excuser d'oser m'immiscer dans ces conversations entre "bloggers avertis" mais je trouve cette photo très "parlante" et intéressante, bien que différente des précédentes. Vue la casquette que porte cet artiste, et son teint hâlé, je suppose qu'elle a été prise en Bretagne et les couleurs affichées laisseraient penser le 14 juillet.
Comme le dit "Ionard", elle est "presqudorante" et l'on croirait entendre les cris des mouettes. Bravo "les artistes" et à bientôt.
le Romantique anonyme qui vous remercie à vous, bloggers tels que Marouscka et Ionard, de me permettre de voyager sans quitter mon fauteuil.

marouscka a dit…

Sachez que vous êtes le bienvenu sur mon blog «Romantique anonyme» Il est ouvert à tout le monde, c’est le but et j’en suis sincèrement ravie. Cette photo est différente des autres il est vrai. Si vous me faites le plaisir de venir me rendre visite une prochaine fois, vous constaterez que je ne me limite pas aux maisons, aux fenêtres et aux fleurs. Cette photo n’a pas été facile à prendre. Il y avait beaucoup de monde dans les rues ce jour là. Elle a été réalisée à Nantes.

J’avais remarqué cet artiste depuis un certain temps. Son visage buriné, son allure hors normes d’artiste avec un côté poétique, son coup de crayon m’ont interpellée. Je n’ai pu résister à l’envie de le photographier.

Merci pour ce post.

Anonyme a dit…

Je découvre enfin ce nouveau blog de "Marouscka" qui me dépeint le monde sous un "angle nouveau", et cela m'émerveille. Je te félicite pour ces très belles photos auxquelles tu arrives à insuffler une touche de poésie et de mystère,
ce qui force mon admiration. Bravo aussi pour les très beaux textes qui les accompagnent. Je reste "comme deux ronds de flan" comme on disait "chez nous".
Tu es même arrivée à donner un certain charme à cet "artiste de rue" que nous avons croisé à maintes reprises toi, moi ainsi que Ludi :-)
Le Colombo français à la retraite de retour

Steph a dit…

Une facette de ma cousine que je ne connaissais pas ! Tu fais de bien jolies photos, dont quelques unes me serrent la gorge.
Bisous.

marouscka a dit…

Merci pour vos commentaires Colombo et steph. Je ne fais que photographier la réalité, celle qui me touche. Je veux bien croire ma cousine la fée brodeuse que cetains clichés t'interpellent. Ce fut le cas pour moi en les réalisant.

Bisous et à bientôt vous deux.