Pages

lundi 17 mai 2010

Quelques mots d’amour




C’est avec une infinie tendresse, que je dépose la photo d’une dame d’exception. Le mot n’est pas exagéré !
Cette dame, représentait la générosité, la noblesse et l’éclat.
Son bonheur passait toujours par celui des êtres qu’elle aimait. Elle a enseigné, à son entourage, les vraies valeurs. Des valeurs qui se sont perpétuées au fil des générations.
Grâce à elle, nous avons appris la simplicité, le respect et l’amour. Je ne saurai jamais assez la remercier pour l’immense richesse qu’elle nous a léguée.

Le poème associé à ce doux portrait, n’a pas été puisé dans un livre de mon enfance, c’est un court texte, écrit par Ludivine, ma fille, qui m’a bien souvent rendu hommage sur cet espace et qui est aussi la descendante de cette dame exceptionnelle.
À mon tour, Ludivine, je tenais à te féliciter pour ta grâce naturelle, ton humilité, ton intelligence, ton talent, ton sens de l’humanité et l’amour, sans limite, que tu me donnes, depuis ce jour miraculeux où, ta vie s'est liée à la mienne.

À cette grande dame et à toi, Ludivine, je vous remercie immensément pour votre grandeur d’âme, mais également, à ma mère et tous ces êtres de lumière sans qui ne serais pas !




****************

Sur le filigrane
Ton regard, voilé d’épreuves
Fixe l’univers qui fait écho
Comme un creux au ventre



Tu as un secret caché sous chaque jointure
Un jardin de neige
Au creux des paupières


Ton épaule calme les regrets
Ta voix rassure les âmes


La nuit à fait de toi une inconnue
Et pourtant tes yeux sont les lanternes des oubliés


Tu as le visage du printemps timide
Et tu fleuris d’espérance
N’oubliant jamais les racines d’antan


Ludivine B-L.


23 commentaires:

xenadu14 a dit…

c'est vraiment jolie!!!

Patrick - Lucas a dit…

l'amour est toujours une lumière
une énergie
un sentiment d'une infinie tendresse
...
Magnifique
Je vous embrasse

Solange a dit…

C'est beau et touchant,il faut rendre hommage aux personnes qui nous ont apporté beaucoup dans la vie.

Marie a dit…

Un texte où les lignes sont des signes d'amour ....
Il est tout simplement magnifique ....Bravo Ludivine :)
Douce journée ....
Je t'embrasse ....

Phil a dit…

cette dame méritait ce joli texte.
Bel hommage, et il en faut pour les êtres qui ont marqué nos vies..

bonne journée

bisous

claude a dit…

Quel bel hommage !
Voilà quelqu'un qui a su trensmlettre toutes ses valeurs et de bons sentiments aux siens.
J'aime beaucoup le texte de Ludivine.
Mais moi aussi je me pose la même question. Qui est cette personne ?

esquisse a dit…

bonjour,Dominique.l,...il n'y aurait rien a dire,juste prendre le soin de lire,et s'impreigner de cette émotion,qui devient palpable...Un doux frisson,enveloppe ce billet,la perception de ces mots que le coeur a le pouvoir d'offrir,et ces images qui renaissent et gravent vos souvenirs...Je m'apperçois ,qu'une seule ame lie ses trois personnes,une union par le passé toujours bien present,et la mémoire de ce temps qui ne pourra etre effacer.
Le remerciement Dominique,ce fait a chaque battement de ce coeur,qui comme un écrin abrite et proptege,ce patrimoine des sentiments...le sens de ce lien tres fort,tres profond,plus qu'un partage,n'est qu'une communion... meme avec cette grande distance,qui vous sépare,il vous rapproche et vous rattache,en une seule "devise",respecter et perpétuer ces gestes , ces paroles,et ces gens qui vous ont permis aujourd'hui tout en le préservant de vehiculer cet heritage.

Ludivine,nous offre la sensibilité imagée,et je suis sur qu'aucun artiste ne pourrait etre plus proche dans cette esquisse,et dans ces sentiments qui peignent ce portrait...Je pense aussi,que si nous avons eu le privilege de lire ces mots du coeur,un autre message doit pour vous,s'habiller d'une autre lueur...
Touché et heureux spectateur,de ce moment qui conduit le bonheur...

Merci,Dominique.l,merci Ludivine B.L;

Bises

Esquisse

Françoise a dit…

Un très bel hommage que vous rendez, toi et ta fille, à cette très belle femme que fut ta mère (car il s'agit bien de ta maman, n'est-ce pas ?...)
Belle journée à toi, Dominique.
Je t'embrasse.

Pétales de fées a dit…

Quelle dédicace émouvante et sincère, une mère, une fille ... ces relations parfois complexes, souvent tendres et profondes sont toujours intenses. Tu le traduis si bien !

Marguerite a dit…

On lit ce poème et on le trouve beau par sa pudeur. Toi qui sais de qui il parle et qui l'a écrit tu lis ce qui fut réellement. Je me souviens de ce qu'a écrit mon plus jeune fils lorsque ma tante a disparu et qu'il était loin en Nouvelle Calédonie, c'était tout à fait ce qu'il ressentait, ce qu'il avait connu d'elle dans ses bons comme ses mauvais cotés qui font qu'elle était qui elle était, si humaine, si attachante.
Tu as raison, on vit toujours dans ceux qui nous prolongent et toi, comme tu l'exprimes si bien, dans ta fille tu revois cette "dame"...

Titane333 a dit…

Un texte magnifique, et quel hommage, le tout baigné par une musique superbe, que j'aimerais ajouter chez moi. Bravo! Passez une toute belle semaine. Amicalement.

Dominique a dit…

Que c'est doux, que c'est tendre, que c'est beau, elle est très belle...

Dominique- L a dit…

Des impératifs m’on empêchée de répondre plus tôt, aux personnes intelligentes et sensibles que j’apprécie, ainsi qu’aux autres, ceux qui ne savent pas lire...
Aussi, et ce afin de mettre les points sur les I et le barres sur les T.
Si vous le permettez et quand bien même, je débuterai ce mot en m’adressant, en priorité, à ceux que j’estime et qui ont eu la gentillesse de déposer un billet sur un sujet qui me tenait à coeur.

Esquisse, tu as assurément tout compris, c’est le même sang qui coule dans les veines de ces trois personnes.
Cette dame, discrète d’une générosité sans limite, et dont bien des gens devraient s’imprégner, qui n’a pas connu le Net et les blogs, ne pensait pas, lorsqu’elle était encore de ce monde, qu’un jour Ludivine écrirait un magnifique poème sur son arrière-grand-mère, et que moi sa petite fille, apposerais sa photo, accompagnée d’un petit texte à son intention.
Le but, n’était pas d’insister sur notre lien familial, mais de parler de celle qui m’a tant donné.
Toutefois, il me semble, que si on lit bien mon texte d’introduction, on peut facilement faire le rapprochement. D’ailleurs tu l’as fait, toi et quelques autres.
Moi qui ne pleure jamais, Esquisse, j’avais les yeux qui coulaient, sans pouvoir maîtriser ces larmes venues de très loin, le regard fixé sur le portrait de ma grand-mère...
Ludivine qui est arrivée un an après le départ de son arrière-grand-mère en a parlé, au travers de son poème, avec une sensibilité qui m’a considérablement émue.
Je dois confesser que tous ceux que nous aimions et qui nous ont quittés, sont omniprésents dans notre famille. Ils continuent à vivre dans notre cœur, à nous protéger et à nous aimer autant que nous les aimons.
Hélas Ludivine n’a pas eu la chance de connaître ses arrières grands-parents et quelques autres membres précieux de notre famille, pourtant, elle pourrait raconter tous les beaux souvenirs, liés à ces êtres chers.
Je te remercie pour ce joli billet, plein de sensibilité et qui me va droit au cœur.

Patrick, merci ! Que puis-je ajouter d’autre ? Que tu es un homme intelligent ? Je m’en étais aperçue il y a un moment déjà ! ;)

Solange et Phil dont la gentillesse n’est plus à prouver, merci !

Un grand merci à toi Dominique, qui sais de quoi je parle.

Marguerite, merci ! Beaucoup de nos proches disent que Ludivine et moi, lui ressemblons étonnamment. C’est un très beau compliment.

Marie merci pour ces jolis mots qui nous touchent, Ludivine et moi.

Xenadu, merci également pour cette petite phrase toute simple mais si gentille.

Titane je te remercie. Fais-toi plaisir et ajoute cette musique sur ton blog, elle est tellement significative.

Pétale de fée, dommage de t’avoir connue si tard, ton pseudonyme est très bien choisi. Je te remercie pour tes mots si touchants.

Claude te voilà fixée. Tu sais à présent qui est cette dame. Merci à toi.

Françoise, regarde bien le décor de la photo. Tu peu l’agrandir, ainsi tu pourras situer l’année et faire le rapprochement en observant bien le décor, la coiffure et les vêtements sombres que ma grand-mère, encore en deuil de sa mère, portait. Merci de ton passage.

Joshartypico, pourquoi ce besoin de te justifier ? Mais tu es libre d’aller où tu veux ! Y compris de venir chez moi où de t’abstenir, ma porte n’a pas de clé. Effectivement tu m’as paru un peu bête ! Comme quoi on peut se tromper sur les gens, ou bien suis-je trop naïve ? That is a question ! ^^
À présent que tu sais qui est cette estimable dame, te sens-tu plus touché ? Plus concerné ? Plus intelligent ?
No comment !

En ce qui me concerne, je ne regrette pas d’avoir publié ce billet. Il me tenait vraiment à coeur. Merci encore à Ludivine et à tous ceux et celles qui m’ont écrit du bout du cœur.

Bonne soirée. ;)

Françoise a dit…

Je fais partie de ceux qui ne savent pas lire, en effet, Dominique... Pourtant, j'avais agrandi la photo.
Peut-être suis-je un peu "bête" aussi, personne n'est parfait...
Belle journée à toi.

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

Ludivine a écrit là un fort joli texte, et j'aime cette photo....

une mère...çà n'devrait pas partir (émouvante chanson de Lynda Lemay dont je suis fan)

suis émue, voilà
bisous

Nath a dit…

Bien qu'ayant aimé et apprécié toute la délicatesse de votre texte ainsi que l'émotion qui s'en dégage, je suis très choquée et déçue de la réponse que vous apportez à Mr Joshartypico.
En effet son petit message était bien gentil et je conçois aisément qu'il ai pu confondre. Il semble d'ailleurs que plusieurs de vos lecteurs aient eu besoin de précisions concernant l'identité de cette Dame.
Faut t-il avoir fait l'ENA pour accéder à votre blog et veiller surtout à ne pas faire la moindre confusion ?
Vous ne publierez pas mon com, bien entendu, mais je voulais simplement vous faire part de mon impression.
Bonne soirée.

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

suis repassée lire ce texte et regarder plus attentivement la photo...

oui j'ai pensé aussi à ta maman ...mais effectivement la photo est plus ancienne ,ell ressemble plus à la photo de ma grand-mère aussi

mes petites fille ont eu la chance de connaitre 3 arrières grands mères, il ne leur reste que ma maman, c'est pour çà que j'ai trouvé la force de faire 2000 kms en voiture pour qu'elles aillent passer quelques jours avec elle et emmagasiner des souvenirs, des récits...
on est riche de tout ça,

encore bravo mère et fille pour ce post

Michelaise a dit…

J'aime ces hommages rendus à nos disparus, qui leur donnent, le temps d'un billet, le temps de nos lectures attendries, le temps d'un instant, de nouveau vie et présence. Ta fille a écrit un poème fort sensible pour cette arrière grand-mère inconnue mais célébrée par ceux qui ont eu la chance de la connaître.

le Colombo français à la retraite a dit…

Bonjour Dominique,
Bien émouvant témoignage d'une "grande dame", témoignage que je peux qualifier de mérité car j'ai eu le bonheur de la connaître et de l'apprécier, même si, (tu le sais et tu en jouais parfois, lol !!), elle m'impressionnait quelque peu. Une personne d'une grande simplicité.
A cette "grande dame", j'associerai toujours, un "grand
homme" qui était à ses côtés, dont tu as déjà parlé.
L'Amour que tu leur portais (et que tu leur portes toujours) je sais qu'ils te le rendaient avec la même intensité.
Je me pose toujours la question : est-ce que nous inspirerons la même admiration, le même Amour à nos petits-enfants ? Et d'un autre côté, est-ce bien souhaitable car lorsqu'ils disparaissent c'est une partie de notre coeur qu'ils emportent avec eux.
A cette dernière interrogation, je crois que nous pouvons répondre par l'affirmative car que serait la vie sans cet Amour ?
Bisous.

Dominique- L a dit…

Françoise, je suis vraiment désolée d’avoir été si maladroite et de m’être mal exprimée. Ce que je voulais mettre en relief, c’est l’époque où cette photo a été prise et faire le rapprochement avec moi.
Si toi tu es bête que dire de certains. Je ne l’ai jamais pensé, même pas une fraction de seconde. J’espère que tu l’as compris. Je suis une très mauvaise menteuse. Merci de tes visites, je les apprécie.

Nanou, ô combien tu as raison, on est riche de tout ce que nos parents, nos grands-parents nous ont transmis et des souvenirs que nous gardons d’eux ! Ludivine, qui porte le même joli prénom de l’une de tes petites filles, n’a pas eu la chance de connaître ses arrières- grands-parents, partis quelques mois avant sa naissance, mais elle les devine très bien, malgré tout, au travers des belles histoires que nous lui avons racontées. La chanson est interprétée par Hélène Segarra. Je trouvais qu’elle correspondait bien à l’image. Merci à toi Nanou.

Michelaise, comme toujours j’apprécie tes billets remplis de générosité et de sensibilité qui reflètent bien ton image. Merci de ta fidélité et de ces belles qualités qui t’animent.

Nath qui apparemment n’avez pas de blog, ;) remettez-vous et ne soyez pas ainsi choquée par mon franc-parler. J’écris et je dis toujours ce que je pense en face, afin d’éviter toute confusion. Pour votre information, sachez que je n’ai pas fait l’ENA, mais l’école de la limpidité, ainsi que les personnes que je fréquente ou qui m’entourent. Désolée de vous décevoir, je persiste, et pense que votre ami aurait pu s’abstenir plutôt que de laisser un commentaire stupide. La majorité de mes lecteurs, sont des êtres simples et sensibles. Je n’aime ni l’hypocrisie, ni la méchanceté gratuite.
Je vous ai répondu franchement, je considère l’affaire close. En retour bonne soirée !

Colombo, ton commentaire me touche profondément et tu sais très bien pourquoi…
Oh oui tu la connaissais bien cette grande dame, ainsi que son compagnon de vie, cet autre être de lumière et de simplicité qui m’a tant appris, tant donné. Ce monsieur aux cheveux blanc comme la neige. Des cheveux que j’adorais caresser, mon grand-père ce sage qui était l’ami de tous et que tout le monde aimait. Comment ne pas aimer la bonté !
Elle était jolie, n’est-ce pas, la table lorsque nous étions tous réunis autour !
C’est vrai que lorsque les êtres qui nous sont chers nous quittent, c’est une partie de notre cœur qu’ils emportent avec eux !
Je pense à toi, je pense à vous.
Vous me manquez, qui plus est en ce moment ! Merci de ta visite Colombo, merci pour ces mots remplis de tendresse et d’amour. Je t’embrasse.

Phil a dit…

bonjour mon amie
ca va ?
je te remercie de ton passage et de ton com, bien gentil et agréable à lire :)
tu pars ?
bien j'espère à bientôt...
prends soin de toi
bonne journée
bisous

koka a dit…

Ce poème est superbe ! Un très bel hommage !

Dominique- L a dit…

Personne n’est parfait, y compris les bons samaritains, qui se sentent obligés de jouer au :
« redresseur de torts » … Jamais je ne me permettrais de faire une remarque sur les écrits désobligeants d’une personne, à moins qu’ils me soient destinés personnellement, et encore, je n'aime pas la guerre !

Je crois que nous avons tous nos qualités et nos défauts, et pour reprendre une citation connue, nous voyons souvent la paille dans l’œil du voisin, mais pas la poutre qui obstrue notre propre regard.
Je ne suis pas Louis d’or, et je ne suis pas patiente en ce moment je l’avoue et j’ai peut-être mal interprété certains commentaires. Il m’arrive parfois de faire des faux pas, mais qui à la prétention de ne pas en faire (?) J’ai certainement blessé quelques uns d’entre vous sur ce sujet qui me tenait particulièrement à coeur, je vous prie de bien vouloir m’excuser. Je suis sincèrement désolée.

Je voudrais à présent remercier Phil et Koka pour leur bien gentils témoignages ainsi que tous mes lecteurs. Y compris Jos, en espérant qu’il voudra bien absoudre ma maladresse et tous les autres, même les anonymes en privé qui m'ont jugée un peu trop vite... sans me connaitre vraiment.

Merci à vous.