Pages

dimanche 29 novembre 2009

Peuple des premières nations





Les amérindiens, ou indiens d’Amérique du Nord, plus couramment appelés autochtones au Canada, fascinent et passionnent les adultes et les enfants en rêve d’évasion, sur les terres où vibre encore les galops des yacks et celui des chevaux …

Cette photo a été prise Place d’Armes dans la ville de Québec. Je l’offre à l’homme qui danse autour du feu et qui sait si bien, au travers de ses toiles et de ses écrits, évoquer les vieux chefs indiens.

C’est sur cette place que, le 30 mars 1644, une trentaine de colons soutenus par Paul de Chaumedey sieur de Maisonneuve et officier français, se seraient élevés contre deux cents iroquois. Paul de Maisonneuve aurait, quant à lui, abattu plusieurs indiens, dont le chef des iroquois.

*****


Parole d’un indien.

«La deuxième paix est celle qui se crée entre deux individus, la troisième est celle qui soude deux nations. Mais au-dessus de tout cela,il te faut comprendre que la paix ne sera pas possible entre les nations tant qu'on ne sera pas convaincu que la véritable paix- comme je l'ai souvent dit -se trouve au coeur même de l'âme humaine.»
BLACK-ELK

*****

Présentation de quelques tribus du Canada et du Québec :

Les Algonquins, les Iroquois, les Micmacs, les Hurons, les Atikamekw, les Montagnais, les Abénaquis, les Malécites, les Inuits, les Cris, les hurons, les mowaks...

*****




















23 commentaires:

Anonyme a dit…

Je pense à toi et je t'aime maman!

esquisse a dit…

DO,je viens d'ouvrir le ciel de ma toile,et biensur de voir cet "indien",qu'une statue honore,sur ton blog,a rempli mon esprit,de gratitude et de plenitude...Ce feu ,autour du quel je danse est bien sur plus souvent,l'image de cette chaleur que je reçois,dans ces messages,comme ça,ou une pensée d'un autre espace vient vous etreindre en toute sincerité...Pour l'instant je vais m'en couvrir de plaisir,et je reviendrai un peu plus tard pour poser autour de ton feu,quelques mots qui feront danser cette jolie flamme...qui nous eclaire.
Esquisse,
Bise

Dragonfly a dit…

Quel sagesse .. je me suis toujours demandé où les indiens , allaient "chercher" toutes cette fois , malgré une certaines "haine" qu'on leur envoie .
Aujourd'hui certrs , ils forcent l'admiration quand , dans une forêt inconnue , on découvre un peuple qui vit avec rien , ou le respect de chacun est mis en avant . Nous aurions de belles leçons à prendre et à apprendre ....

Que la force soit avec toi ...
je t'embrasse tendrement

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ma grand-mère paternelle ayant des racines algonquines, je suis très respecteuses des amérindiens, de leur sagesse, des leçons de la vie qu'ils ont tenté de nous apprendre, des couleurs de leurs âmes et de leurs coeurs, de la communion qu'ils partagent avec les merveilles de la Nature dont les animaux qui les entourent...

Le premier clip m'a profondément touchée, Do, car il me semblait réellement "entendre" la prière de cet indien avec les oreilles de mon coeur, comme me l'a montré ma grand-maman, quand j'étais petite...

Merci, belle, douce et tendre Do, pour ces merveilleux moments chez toi. Ce billet est tout simplement digne d'admiration et je te suis tellement reconnaissante de le partager avec nous tous!

Je t'embrasse bien fort!

ALAIN a dit…

Bien que ce soit de plus en plus difficile à faire, cela donne envie de fumer le calumet de la paix.

esquisse a dit…

merci,Do,tres touché de ce geste... justement je suis en train de peindre le visage de mon avatar sur toile,pour l'avoir bien présent sous mes yeux...
Il y aurait tellement a dire a écrire,et a faire pour la mémoire de se peuple,pourtant... pour certain,ceux ne sont que des plumes et des cris de coyottes sous la lune,des images qui défilent sur un écran,alors que la nature les habite,et leurs prieres planent tjrs au dessus de nous et de notre chere terre...

Je te remercie pour ce clin d'oeil,et cette photo,va etre bien garder ,a la place qui lui revient...
Je t'embrasse DO,et a tres bientot...
Esquisse

Jerry OX a dit…

Bonsoir Do !! merci à toi d'avoir une si belle pensée pour le peuple Indien victime d'un des plus terrible génocide et dont on ne parle (presque) jamais !

belle nuitée à toi !!

Karine a dit…

J'ai tout de suite pensé à Esquisse en voyant ce post ;o)
gros bisous

Solange a dit…

C'est un très bel article, qui rend hommage à des peuples qui ont soufferts d'injustice.

yves1947 a dit…

Bonsoir Do
C'est un très bel hommage que tu rends aux peuples indiens.
Ils ont été sacrifié pour assurer le développement économique de l'Amérique " on appelle cela un génocide"
Amitiés Yves

Michelaise a dit…

hommage plein de sensibilité DO...

Je suis le temps qui passe. a dit…

C’est très agréable, après deux jours d’absence, de trouver des billets de personnes qui, au fil du temps qui passe, me deviennent familières. J’apprécie et vous remercie sincèrement pour ces marques de fidélité et de spontanéité.

J’ai retenu les mots : Amour, paix, prière, sagesse, espoir, hommage, dans vos messages. Des mots gorgés de nobles symboles.


Où sont les amérindiens aujourd’hui ? Certains ont la chance de faire des études, pas tous, d’autres vivent dans des réserves. Ils se battent encore, dans la dignité pour récupérer leurs terres, leur identité…



Conclusion en poésie.


À LA SOURCE DES RÊVES.

Je me suis abreuvée à la source des rêves,
J’ai goûté son nectar et m’y suis enivrée
Tout en priant le jour de ne pas m’éveiller
A l’aube, à l’apogée de la divine trêve.

Le vent m’a dévêtue d’un souffle maladroit
En défroissant les plis de ma robe légère ;
La lune, me veillant, souriait à la terre
Et, dans le firmament, illuminait les toits.

Phébus, mon beau Phébus, si j’aime ta chaleur,
Dans mes rêves, peuplés d’espoirs ou de douleurs,
J’ai rencontré la paix qui fuit le vaste monde.

Je lui ai demandé : - pourquoi tant de misère ?
- Où t’en vas-tu errer lorsque tu vagabondes ?
- Les hommes, leurs fusils ont éteint ma lumière !

Anonyme.

Karine a dit…

Une petite surprise pour toi sur mon blog!
magnifique poème!
bisous

Je suis le temps qui passe. a dit…

Bonsoir Karine,

Si tu passes sur mon blog avant moi, nous avons 6 heures de décalage horaire) Explique-moi pour la suprise.

À toute fin utile, voici mon adresse.

elise_langella@hotmail.com

Merci pour tes billets. Gros bisous en retour.

Jerry OX a dit…

bonjour Do !! Bien sur que je connais "fatigué" ! Chanson peu connue issue de son disque "mistral gagnant" paru en décembre 1985 et qui reste un petit joyau !

Une chanson coup de poing sur les horreurs de notre monde et sur le dégout qu'elles provoquent .

Renaud avait d'ailleurs écrit cette chanson après son concert à Moscou en juillet 1985 ou une partie du public (sur ordre de la Milice Soviétique) avait quitté la salle au moment ou ce dernier chanta sa version très personnelle du "Déserteur" de Boris Vian .

bonne journée à toi !

claude a dit…

Je repasserai quand mon ordi aura retrouvé sa voix. Il est muet ce matin. Je te passe un mail cet après midi.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ta conclusion en poésie est tout à fait magnifique, Do... Comme tout ce que tu écris, d'ailleurs! De plus, les commentaires qu'on retrouve à la suite de tes billets sont des plus chaleureux et j'adore également les lire. Une raison de plus pour te rendre visite souvent!
Je t'embrasse fort et à bientôt.

France a dit…

Bonjour comment vas tu ? Moi je suis au lit et oui.Puis j'ai bien froid.
Je vais donc aller fumer le calumet tu veux bien ?

Flo ♪ a dit…

Un gros bisou

Je suis le temps qui passe. a dit…

Merci pour vos pensées, vos bisous et vos gentils commentaires. ;-) Pour le moment tout va bien. Je fais un pied de nez aux microbes et aux crobes entiers. Soigne-toi bien France. Merci Rosie pour tes mots qui me touchent, en retour j'aime beaucoup me rendre dans ton univers chaleureux.
Karine, je tombe de haut mais la chute est agréable pour une fois. Je viens de réaliser… Je suis très touchée, et ce n'est pas du pipeau, bien plus que tu ne peux l'imaginer. Merci.
Je me doutais Jerry que tu aimais les paroles de la chanson de
« Fatigué » issue de l'album « Mistral gagnant » classé dans ma discothèque.

Je vous dis à bientôt. Soigne bien ton ordi Claude, le mien commence lui aussi à être patraque. ;-(

claude a dit…

Les indiens avait une philosophier un peu comme les Asiatiques.
J'ai lu un livre un jour dans lequel on dit que les Indiesn d'Amérique viennet en fait de l'Asie et que les peuplades seraient passées par le détroit de Bering. Est- ce que tu as des infos là-dessus.

esquisse a dit…

Coucou,DO un petit passage masqué ,mais pour l'instant ça se déroule assez bien,mon grand se dirige vers la bonne porte,et nous on surveille le moindre "gratouilli"et chatouillement"...pour le petitou,il est tellement plein de vitamine que le virus n'ose s'approcher...
Je te remercie de tes visites ça tient chaud au coeur...quelques petits mots qui fond du bien,et qui confirment,ce que je pense depuis le début de cette "aventure toilée",un peut comme ce tag sur ,le blog de Karine,mais biensur avec mon ressenti...un reél plaisir de partager ton petit espace,et de te connaitre..
Je t'embrasse bien fort,prenez soin de vous,merci et bonne soirée.
Esquisse

Je suis le temps qui passe. a dit…

Effectivement Claude, les premières nations d’Amérique seraient venues d’Asie en passant par le détroit de Béring. Je possède à la maison plusieurs livres, dont un qui nous a été offert par une amérindienne. Voici un lien qui rejoint ton commentaire.

http://www.ph-ludwigsburg.de/html/2b-frnz-s-01/overmann/baf4/quebec/abecedaire/Amerindiens.html

Esquisse, je crois bien que le grand chef indien va éradiquer bien vite le virus de la grippe. Toute la famille va bientôt retrouver joie et vigueur. ;-) Si mes messages te font chaud au cœur, les tiens m’apportent beaucoup d’apaisement et de vitalité, ainsi que tous ceux qui me sont adressés par des personnes vraies comme toi. Je n’ose écrire et comme moi, ce serait un peu trop prétentieux, ceci étant, je n’aime pas me forcer, uniquement par politesse, ce que je fais ou ce que j’écris, est spontané. S’il m’arrive de m’étendre dans mes commentaires, c’est parce que j’écris comme si je m’adressais, par la parole, à un être humain qui se trouvait face à moi. J’essaie toujours de visualiser, et d’imaginer les auteurs des blogs où je vais, au travers de leurs écrits, de leurs tableaux, de leurs photos etc. Moi aussi je t’embrasse bien fort. Merci d’être passé malgré ta fatigue. De notre côté, tout va bien pour le moment. ;-)

Merci à vous toutes et tous qui êtes sincères. Une qualité que j’apprécie.