Pages

samedi 3 novembre 2007

AU REVOIR GRAND ET NOBLE CHÊNE.




Ce volet est différent des autres.


**********

Aujourd’hui je veux rendre hommage au grand chêne que Colombo et sa famille dont je fais partie, aimions de tout notre cœur.

En l’espace de cinq jours notre beau et noble chêne est tombé nous laissant exilés, accablés et sans repères. Ce chêne nous protégeait. Nous avions l’habitude d’aller le voir. Il nous réconfortait et nous chérissait. Nous aimions nous blottir dans ses branches solides et apaisantes. Nous étions tellement bien contre lui.

Les nuages étaient sans doute devenus trop sombres pour qu’il puisse continuer à croître. Notre bienfaisant chêne n’a pas eu le choix. Il est parti chercher ailleurs une autre lumière, nous laissant son amour en héritage pour y puiser la force. J’ai l’impression d’entendre le chêne nous dire :

«Ne vous détruisez pas car je souffrirais trop ! Continuez à semer les graines que je vous ai laissées en héritage tandis que je vous protège ! Si vous levez les yeux vers la voie lactée, si vous apercevez une étoile qui brille plus intensément que les autres, ce sera mon clin d’oeil, pour vous rappeler que je ne suis pas venu sur votre terre pour rien»


CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS.

http://www.youtube.com/watch?v=9CowTBemp6I

Merci à tous ceux et celles qui connaissent ou ne connaissent pas ce blog, d’avoir lu et écouté jusqu’au bout.



6 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Do pour ce mangifique texte. Pour l'instant mon coeur est trop "gros", je ne puis que pleurer et encore pleurer lorque personne ne me voit. La lumière est dans mon coeur et y restera à jamais. Puisse-t-elle toujours en diffuser quelques parcelles autour de moi afin de perdurer ce bonheur qu'il nous communiquait.
La vie continue et nous réserve encore, je l'espère, de très beaux moments de joie, de complicité, et le rire reviendra peu à peu. Merci !
Le Colombo français à la retraite

Steph a dit…

Domino,
nous étions tous là, et toi aussi à travers ta fille et ta mère, qui ont été bien courageuses.
Aujourd'hui, nous continuons, mais le coeur est encore lourd, et il le restera longtemps.
Merci pour ce petit texte.
Je t'embrasse.

le Pierrot a dit…

C'est triste un arbre qui meurt. Lorsque j'étais enfant, lors d'un orage, j'ai vu la foudre tomber sur un grand arbre. J'ai entendu pleurer cet arbre sous la souffrance. Je n'ai jamais oublié ce cri...lorsque j'en parle, on se moque de moi parfois...mais vous savez, ne soyez pas tristes,d'autres repoussent, pour mieux nous protéger, je le sais...

Anonyme a dit…

C'est vrai, "un chène" meurt, un autre va bientôt prendre vie et je crois que c'est la plus belle chose qui puisse arriver, d'abord à ses parents, ensuite à sa "grande aïeule" et à toute la famille, aux cousins du québec qui je le sais seront très heureux, mais ce sera à "nous tous de le protéger".
En attendant, nous entendrons longtemps le vent qui soufflait dans ses branches et qui nous racontait ....
Le Colombo

marouscka a dit…

Merci le pierrot pour ce message chaleureux et profond, qui touche Colombo, notre famille et me touche.

Je sais aussi pour avoir vu beaucoup d’arbres tomber autour de moi, des grands arbres et un tout petit, combien le destin est parfois cruel.

Je crois qu’il faut avoir beaucoup souffert pour comprendre!

La vie continue malgré tout!

Je suis convaincue que les êtres chers devenus incorporels ne sont pas arrivés sur notre terre pour rien.

L’âme est toujours présente, elle nous protège, nous fait avancer, attacher de l’importance à ce qui en a et comprendre qu’il faut savoir apprécier une multitude de petites choses très simples qui nous rend heureux.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Mais oui je pense aussi c'est bien triste de perdre un arbre. Car souvent nous l'avons planté et là Il part sans même avoir dit une parole