Pages

dimanche 19 juillet 2009

Enfant aux boucles dorées


Tu t’ébats dans la frondaison, jeune demoiselle au minois avisé, flamboyante de bonheur et d’exaltation, alors que tes parents te couvent d’un regard généreux, débordant de tendresse.

Savoure ardemment ces moments d’allégresse, écoute le murmure de l’eau, éclate de rire sans mesure, ton sourire est si joli. Ta candeur enfantine, constitue une source remplie de promesses.

Apprends au monde entier à bâtir un univers tressé d’amour, abats les pavois, petit faisceau de lumière aperçu au hasard de ma destinée.


22 commentaires:

Bérénice a dit…

C'est doux, c'est tendre, c'est pur et plein d'espoir... les mots et la photo !

On aimerait s'y baigner !

Bisou Do...

herbert a dit…

Bonjour, Do;

Un faisceau de lumière qui chasse de la terre les démons qui sont tentés de la dévorer.
Merci beaucoup pour ces instants de tendresse et d'éspérance, à travers un texte et une illustration qui bercent l'âme.
Et bonne semaine pour toi aussi.
Je t'embrasse.

Je suis le temps qui passe. a dit…

Merci Bérénice et Herbert pour ces deux billets empreints de vérité, vous avez parfaitement saisi le message que j’ai souhaité passer au travers de cette photo et de son illustration manuscrite. Ce sont des petites gouttes d’eau qui forment les rivières…

Marie du Nord a dit…

"Apprends au monde entier à bâtir un univers tressé d’amour"

Ah si l'univers pouvait t'écouter petite fille.

Gros bisous Do.

Bérénice a dit…

Le secret de la musique est dans un mail, Do ! Vas voir ;-)

Karine a dit…

Que cette douce enfant nous montre le chemin! Moi, je la suis sans souci...
Merci pour tes appréciations de mes pages de digiscrap en passant :o)
bisous

Françoise a dit…

Pureté, douceur et tendresse... c'est ce qu'évoquent cette photo et tes mots si bien choisis, Marouscka.
Et l'espoir aussi, oui...
Très belle cette photo.
Belle soirée à toi, Marouscka.
Et de gros bisous.

Je suis le temps qui passe. a dit…

Merci Bérénice, c'est grâce à toi si cette chanson illustre mon texte. Mille gros bisous Do.

Bérénice a dit…

Bisou Do ;-)

La grande brune. a dit…

La douceur d'un cocon...
L'époque d'avant "quand je serai grande"
Merci de cet instant d'une pureté rare.
Bonne nuit.

Je suis le temps qui passe. a dit…

Merci Karine et Françoise pour vos billets. Je souhaite que les enfants d'aujourd'hui seront faire preuve de plus de sagesse que ceux d'hier et avant-hier.

Cependant consciente des difficultés qu'ils rencontreront sur cette planète.

Gros bisous à vous deux. Do

Je suis le temps qui passe. a dit…

Le regard d'un enfant ne trompe pas.

Merci pour ce billet.

Signé : Une autre grande brune. :-)

Je suis le temps qui passe. a dit…

Big bisous Bérénice. :-)

Jerry OX a dit…

bonjour Do ! des mots délicats et philosophiques qui me touchent et me parlent !

merci pour tout ! j'aimerais également te connaitre ailleurs que par le biais d'un ordinateur .

que ta journée soit douce !

MACAO a dit…

Une magnifique liaison entre texte et chanson! bisous Do!

Bérénice a dit…

Où est donc passée ta photo, Do ?

Bérénice a dit…

Ah bein la revoilà !

Amitiés Do

herbert a dit…

Bonjour, Do.
Et je reviens vers ces élans de tendresse...
Parce que l'oiseau et l'enfant m'avaient échappé alors qu'ils sont si bien dans cette espérance.
Bonne journée, Do.
Je t'embrasse.

Je suis le temps qui passe. a dit…

Merci à vous pour ces témoignages, ces émotions, cette gentillesse qui se posent sur mon blog pour mon plus grand plaisir. Je préfère la qualité à la quantité, je peux vous assurer que je suis gâtée sur ce plan.

Il existe beaucoup de gens sur cette planète et sur certains blogs qui gagnent à être mieux connus, des gens simples, ouverts, intelligents, bons, des gens qui savent très bien exprimer leurs idées, leurs émotions, au travers de leurs chansons, de leurs écrits, des gens qui soignent les pigeons voyageurs porteurs de bons messages, toujours égaux à eux-mêmes. Vois-tu, Jean-Philippe, ce sont ces gens vrais et naturels que j’ai toujours appréciés.

En PS. Bérénice la photo de la petite fille bouclée avait disparu, comme par hasard ?? Je n’y suis absolument pour rien. Est-ce un mystère de l’informatique ? Je veux le croire. J’ai dû aller à sa recherche pour la replacer au dessus de mon texte.

MACAO a dit…

Disparue? Pas important elle reste gravée dans ma toute petite mémoire d'enfant jadis!bisous!

Je suis le temps qui passe. a dit…

Comment ce n’est pas important un enfant qui disparaît !!!! MACAO !!!Qui l’eut cru !!! Lustucru…Turlututu :-)

Do légèrement fatiguée en cette fin de soirée. :-( Bisous-Bisous-ous.

France a dit…

Je vois cette photo et je pense à flo il avait des boucles c'était trop beau de pourvoir le regarder.J'adore les boucles et oui