Pages

vendredi 30 janvier 2009

La chaise vide à la table quasi désertée





Elle n’est pas venue s’asseoir à la table ce matin. Elle ne viendra plus. Au fil du temps les chaises se sont dénudées, les voix et les rires des êtres chers se sont éteints. Il ne reste plus que toi ma mère sur la chaise familiale de cette illustration.


***********

Jeudi je te parlais encore, ta voix était chaude, je me sentais bien. Pourquoi es-tu partie sans
nous prévenir ma TROTTE MENUE ?

5 commentaires:

Le Colombo français à la retraite a dit…

Oui Marouscka, oui Do, il y aura dorénavant une autre chaise vide à cette table autour de laquelle nous aimions tous nous réunir. Comme il y aura un vide immense dans notre coeur et notre âme à toutes et à tous, qu'ils aimaient tant. Il ne nous reste que les nombreux souvenirs des moments heureux. qu'ils puissent nous aider à surmonter cette épreuve et à continuer à vivre dans cet Amour qu'ils nout on appris.
Je pleure.

jean-philippe a dit…

bonsoir Marouscka , ce texte est bouleversant et montre à quel point celles et ceux qui nous sont chers laissent un grand vide au moment de partir dans ce que l'on nomme l'au de là ...Un grand vide mais une présence éternelle qui nous accompagne et nous guide tout au long de notre vie sur terre ...
je suis très touché par ce texte et je me permets de t'embrasser .

Lyse a dit…

Un texte émouvant tout en pudeur et en discrétion toute simple
Il ya dans la vie de chacun une personne qui a laissé une chaise vide et c'est pour ça que ton texte nous émeut tant

Je t'embrasse

La phto est belle et non moins émouvante

Dominique a dit…

Aujourd’hui, de l’autre côté de l’océan, plus que jamais unie à ma famille Jean-Charles.
Il nous reste les beaux souvenirs pour éclairer notre vie. Aragon disait : Le bonheur existe et j’y crois.

*****************************

Merci Jean-Philippe pour ce billet qui réchauffe et apaise mon cœur. Je crois également en la présence éternelle qui nous guide.

Merci Lyse pour ces mots empreints de douceur qui me touchent et qui m’aident.

Merci à tous mes amis virtuels pour leurs témoignages. Merci pour la présence de tous ceux et celles qui me sont chers.

*****************************

À tous les miens. Il faut penser au printemps qui se profile au loin, et au soleil de mai qui réchauffera nos cœurs actuellement en hiver.

Solange a dit…

Je te remercie pour ton passage sur mon blogue, j'ai visionné le tien et le trouve plein de sensibilité. Ce texte-ci est bien émouvant, c'est une situation que nous vivons tous un jour ou l'autre malheureusement.Je reviendrai.